• droits et devoirs de la classe C3

    droits et devoirs de la classe C3

    Je fais remonter cet article avec une  dédicace spéciale pour Cliranette.

    Nous avons un cahier du citoyen dans l'école et voici donc une question posée par un élève : Qu'est-ce qu'un citoyen ?
    Pas évident comme question ! Cela a permis de mener une réfléxion de fond qui a donné naissance aux "droits et devoirs" des citoyens de CM1".


    En voici brièvement les étapes.
    Séance 1
    Après un temps de débat au sein de la classe, voici la définition que nous adoptons : un citoyen est une personne qui appartient à un même groupe -pour nous la classe de CM1- et qui a des droits et des devoirs.

    Séance 2
    Quels sont les droits et devoirs de l'élève ?
    Débat autour des règles bien sûr... connues par coeur par les élèves mais... pourquoi ne faut-il pas et surtout qu'est-ce qui semble nécessaire pour évoluer dans une classe sereine et bienveillante ?


    séance 3
    Qu'est-ce que les devoirs ? Travail sur le sens des mots et notamment sur le sens des "devoirs" à la maison : c'est ce que doit faire l'élève le soir à la maison, c'est le travail de l'écolier.
    Quel comportement doit avoir l'élève ? L'élève doit respecter l'autre, respecter le matériel etc...
    Oui mais pourquoi ? En quoi est-ce nécessaire ?
    L'objectif est alors de repositionner les "devoirs" de l'élève par rapport à ce qui est nécessaire pour la communauté.

    séance 4
    Des devoirs certes...mais quels droits ?
    Quels sont les droits des citoyens français ? Voter, conduire...
    Quels sont les droits du citoyen de la classe ? S'exprimer, être écouté parce que la parole de l'autre a de la valeur, apprendre, travailler dans de bonnes conditions...

    séance 5
    Quels sont les devoirs en fonction de quels droits ?
    Je souhaitais là sortir de : je ne pas faire ci, je ne peux pas faire ça... pour le transformer de manière positive.
    C'est donc le travail qu'a mené la classe : formuler positivement (sans phrase négative) le comportement à adopter.


    séance 6
    Écriture et présentation des droits et devoirs des CM1 : les articles ont été écrits et affichés dans la classe.

    temps 7 : ces articles ont été mis à l'épreuve de la classe pendant une semaine pour y préciser les "comportements corrects à adopter".
    Voici donc la version finale de cette réflexion collective.

    droits et devoirs de la classe C3

    Droits et devoirs.pdf

    Suite à ce travail, j'ai fabriqué le tableau du citoyen de chaque élève...Vous pouvez le retrouver ici.

    http://leremuemeningesdelise.eklablog.com/tableau-de-citoyen-a20331072

     

    Que pensez-vous de tout ça ? Je teste alors n'hésitez pas à faire des commentaires .

    « UNE IDÉE POUR LA RENTRÉE : mise en oeuvre des cartes d'apprentissage Formation des enseignants : Les propositions du GRFDE »

  • Commentaires

    10
    GaL
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 12:10

    J'aime beaucoup ton association des droits et des devoirs en un même document. C'est concret et parlant pour les élèves. Merci !

    9
    Lundi 14 Octobre 2013 à 19:06

    Les traces écrites en cycle 3 peuvent être de différentes natures : le vocabulaire spécifique lié à l'histoire par exemple, la conjugaison d'un verbe, les tables de multiplications...

    En CP, j'appelle les traces écrites "mémo des savoirs", il y en a pour le travail en phonologie par exemple. Ce sont des traces écrites qui permettent de garder la trace des apprentissages de la classe à partir des découvertes liées aux apprentissages.

    8
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 21:21
    Gregz
    Bonjour Elise et merci pour cette réponse. Il est toujours bon de rappeler que les devoirs écrits sont interdits. Les arguments sont nombreux pour dénoncer cette abération, et personne n'a jamais prouvé leur plus-value sur les apprentissages. Par contre, de nombreux auteurs ont encore récemment condamné cette pratique archaique.

    Concernant la mémorisation des traces, un exemple m'intéresserait. Que leur donnes-tu ? Avec quelles attentes et quels résultats ?

    En ce qui concerne "chuchoter", tu admettras qu'un élève peut chuchoter et déranger les autres par le volume de sa voix. A vrai dire, que ça vibre ou pas, l'important n'est pas là. Tout à fait d'accord sur l'idée qu'il faut, dans tous les cas, définir les critères. Personnellement, j'ai choisi trois voix distinctes dans la classe.
    - La petite voix, celle que j'utilise avec mon voisin, ne permet pas aux autres de répéter ce que je dis.
    - la voix de travail en groupe, qui porte bien son nom, est celle qui ne dérange pas les groupes voisins.
    - la voix portée, celle qui permet à chacun de m'entendre. C'est la voix du grand groupe.

    Les voix portent le nom que les élèves leur donne (ci-dessus, ce sont les noms de voix d'une année x) en début d'année, après une situation type apprentissage, que j'appelle "les grands reporters". Je peux éventuellement développer pour ceux que ça intéresse.

    Enfin, que le maitre soit le garant du respect de la loi, nous sommes d'accord. Néanmoins, dans les dispositifs type pédagogie institutionnelles, les élèves ont une part de responsabilité dans la mise en application comme dans la sanction qui accompagne les transgressions.

    J'admets volontier que dans une classe de CP, l'élève est moins acteur de ce type de décision.
    7
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 18:50

    Merci Gregz pour ce commentaire et ce lien.

    Pour ce qui concerne les devoirs, ils sont effectivement interdits mais ce sont les devoirs écrits qui le sont. Je m'astreinds donc dans ma pratique de classe aux devoirs non écrits. Cependant, il est vrai que je ne suis pas une fan des devoirs qui peuvent creuser les inégalités sociales....Cependant pour la lecture notamment et la mémorisation de trace écrites, ça ne me semble pas abbérant.

    Je te rejoins dans la subjectivité de certains éléments. Autant "parler correctement" peut être subjectif, autant chuchoter ne me semble pas l'être (lorqu'on chuchote les cordes vocales ne vibrent pas). Il s'agit dans ce travail de définir aussi avec les élèves le "comment", " à quelles conditions". Une fois que  les "critères de réussite" de "je parle correctement" sont verbalisés, il y a moins de subjectivité.

    Une fois que la "loi de la classe" est construite, elle évolue....et c'est effectivement le maître représente l'autorité.

    Tout sentiment d'injustice est alors à "parler" parce qu'évidemment la loi doit être juste....autant de débats à venir. Les élèves reconnaissent  (au sens propre du terme) la justesse des règles au fait qu'elles ne sont pas autoritaires et le moins subjectives possible..

    5
    Samedi 12 Octobre 2013 à 22:53

    Tout d'abord, merci de nous faire partager cette "entrée en règles". Je trouve la démarche pertinente : l'élève est en réflexion, il comprend mieux les fondements des règles de la classe. On pourrait même imaginer aller plus loin encore dans la démarche constructiviste avec des élèves un peu plus âgés. Néanmoins, je m'interroge sur :

    - la subjectivité liée à certains exemples (je parle correctement ..., j'écoute , je chuchote ...). Les exemples ne sont pas si "parlant" que ça selon moi. Du coup, qui applique la "loi" et avec quelle autorité ? . Le sentiment d'injustice (côté élève bien sûr) ne guette t-il pas ?

    - le maître n'applique pas la loi (sans guillemets cette fois...) : les devoirs à la maison sont interdits depuis 1956. N'est-ce pas gênant et presque ironique dans la démarche ?

     

    Quoiqu'il en soit, bravo pour ce site qui permet l'échange et offre aux visiteurs l'occasion de confronter leurs pratiques, leurs idées, et permet aux "consommateurs" de s'ouvrir à d'autres pratiques. Tout le monde ne vit pas avec  la porte de la classe fermée !

     

     

    4
    Mardi 4 Septembre 2012 à 19:35

    Chouette !

    3
    Lundi 3 Septembre 2012 à 10:17

    L'ensemble est très clair. J'aime beaucoup le lien entre droit et devoir.  Les exemples sont très parlants.

    2
    cliranette
    Jeudi 30 Août 2012 à 09:15

    J'en pense que peut-être bien que je vais commencer par ça... enfin, pas le premier jour mais au cours de la première semaine ! Pas envie, plus envie (depuis quelques années déjà) de refaire la traditionnelle séquence sur les règles de vie de la classe... mais ça, ça me parle et me semble plus efficicace. ça l'a été dans ta classe, non ?

    Les articles se sont vraiment dégagés facilement ? Venant d'eux ?

    Une fois de plus, merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :